top of page

Comment j’ai décidé de me retrouver maman solo de trois enfants ?

J’ai eu beaucoup de questions et je me suis dit que le plus simple était de vous répondre par un article sur le blog. Cela fait d’ailleurs longtemps que je ne mettais pas prêtée à l’exercice et ça fait du bien.



En décembre 2023, j’ai annoncé à mon conjoint que c’était fini, ce n’était pas la première fois que j’essayais mais à chaque fois il faisait comme si de rien n’était après l’orage et je me convainquais que ce n’était pas si terrible et que c’était mieux pour les enfants d’être une famille.

Au final, ma décision était prise depuis très longtemps mais cette fois-ci, j’étais prête à assumer tout ce que ça allait entraîner

J’ai bien sûr eu peur de faire du mal à nos enfants et c’était d’ailleurs, la dessus, qu’il jouait pour me faire rester. Il y a eu beaucoup de chantage, de menaces subtils au niveau financier, pour que je reste. Mais je savais au fond de moi-même que c’était la bonne décision.


Avec du recul, j’ai de la peine à me souvenir pourquoi nous étions un couple, j’ai l’impression que ça n’a jamais été passionnel, le grand amour, je m’en satisfaisait car je me disais que c’était la normalité. On a jamais eu de geste de tendre l’un envers l’autre, nos interactions étaient toujours froides et dans le contrôle, je ne pense pas que c’est quelqu’un de méchant, mais par contre, je pense vraiment que beaucoup d’aspect de notre couple était toxique. J’aspirais à plus et je savais quelque part que je trouverai la personne qui me comblerait même si à de nombreuses reprises, j’ai eu peur de me retrouver seule. Cette peur m’habite toujours, qui voudrait d’une maman divorcée avec beaucoup de bagages et surtout TROIS enfants … de plus je n’ai plus d’utérus et je me dis que si un jour je tombe amoureuse de quelqu’un d’autre, je sais que je voudrais un autre enfant ou s’il n’a pas d’enfant, je ne pourrais pas lui en offrir, donc certains jours, j’ai cette angoisse qui m’habite mais qui passe généralement très vite.


D’ailleurs pourquoi avoir eu des enfants, pourquoi avoir fait des FIV alors que je savais que ce n’était pas la bonne personne? Je pense que j’avais un fort désir de maternité et quand on m’a annoncé que ça serait très compliqué d’en avoir, ce désir est devenu tellement fort que j’étais prête à tout pour le réaliser. Je le remercierais toujours de m’avoir offert le cadeau d’être maman.


Je suis tellement heureuse d’avoir mes enfants, mais je ne vais pas caché que c’est hyper dur. Quand je suis avec eux, j’ai l’impression de crier non stop et d’être leur esclave. Je suis épuisée, je dois gérer un nombre de choses incalculables et parfois il m’arrive de penser que sûrement ça aurait plus simple sans enfants ou avec un seul enfant. Mais j’ai eu la chance de devenir maman et quand ils grandiront ça sera plus simple, enfin j’espère ;)


Doria a changé, je pense que la séparation a été une libération pour elle, nous n’étions plus heureux et elle le ressentait. Maintenant, elle est une super grande sœur, nous étions déjà fusionnelles mais je sens que notre relation a évoluée en mieux.

Les jumeaux sont très petits mais ils ont aussi réagit à leur échelle, le plus dur c’est Virginia qui est une petite fille très anxieuse et qui a besoin d’être rassurée constamment. Gauthier lui a été en deuil pendant 2 semaines, il était très triste, on a verbalisé les choses et rapidement il est revenue ce petit garçon plein de vie.


Quand je leur ai annoncé, je leur ai dit que dans la vie on devait toujours choisir le bonheur et que j’avais décidé d’être heureuse et qu’eux aussi seraient heureux quoiqu’il arrive.

J’ai rarement été aussi bien dans ma vie, j’ai fait plein de rencontres, vécu pleins de moments géniaux, je vois que je plais alors que j’étais éteinte avant, je n’avais plus confiance en moi, je stagnais dans mon poids, j’étais triste, je vivais ma vie à travers TikTok et Instagram en me comparant.

Aujourd’hui, j’ai découvert une force que je ne soupçonnais pas, j’ai envie de sortir, de m’amuser et clairement je le fais dès que je le peux.


Nous avons décidé de faire une garde 50/50 sur la semaine car les jumeaux sont petits et une semaine entière sans l’un des parents, ça fait trop pour eux.

Je ne vais pas mentir et dire que c’est tout rose, les week-end seule, c’est hard. La séparation ne se passe aussi à l’amiable qu’on l’aurait espéré et je doute qu’on puisse être amis un jour, en tout cas on a besoin de distance actuellement. Nous sommes en désaccord sur presque tout …

Le côté financier est dur aussi, déjà qu’à Genève avec deux salaires c’est pas toujours facile, alors avec un seul… nous sommes encore dans l’adaptation de cette nouvelle situation.


Je pense sincèrement que j’aurais du prendre cette décision plutôt, mais je n’en étais pas capable avant, aujourd’hui je sais que c’était vraiment la meilleure chose que j’ai pu m’offrir.

Je ne sais pas de quoi demain sera fait, mais j’ai confiance en l’avenir.




Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page